Paris – 4ème arrondissement

Publié le par Bernard K

Rue de Lobau

La façade Est de l’Hôtel de Ville, moins noble si l’on peut dire cela d’un édifice républicain, donne sur la rue de Lobau. Cette rue occupe les emplacements des rue Pernelle, rue de la Levrette et rue du Tourniquet-Saint-Jean.

Elle rend maintenant hommage à Georges Mouton  (1770 – 1838)  qui fut un général français de l’Empire, comte d'Empire, maréchal de France et pair de France sous Louis-Philippe. Avec Bonaparte il a fait la campagne d’Italie, il fut aide de camp de Napoléon, il a participé à la bataille d’Austerlitz, à celles de Iéna, Eylau, Friedland. Et il a fait la campagne de Russie.

A part cela, la rue de Lobau n’a rien d’extraordinaire. Elle se trouve donc entre la rue de Rivoli et le quai de l'Hôtel de Ville.

Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement

Place Saint Gervais

Sur cette place se trouve l’église Saint Gervais.

J’ai fait court.  N’est-ce pas ?

Mais ne vous inquiétez pas, vous amateur d’église, il y aura un article sur cette église.

Paris – 4ème arrondissement

Rue de Brosse et Rue de l’Hôtel de Ville

La rue de Brosse porte le nom de l'architecte Salomon de Brosse, appelé à tort Jacques de Brosse,  (1565 ou 1571 – 1626) qui conçut le portail de l'église Saint-Gervais et du Palais du Luxembourg.

Il semble que la rue de l’Hôtel de Ville existait déjà en 1212. Elle se serait appelée rue de la Foulerie puis rue de la Mortellerie. Sa nouvelle dénomination  daterait de 1835. Elle porterait ce nouveau nom à cause de sa proximité avec l’Hôtel de Ville, bien qu’un pâté de maison et une rue, la rue de Lobau l’en sépare.

Dans ces deux rues se trouvent des établissements appartenant aux Compagnons du Devoir du Tour de France. C’est de nos jours une association (depuis 201 0, le compagnonnage est reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO), qui forme des jeunes dans un certain nombre de métiers : mécaniciens, électrotechnicien, chaudronnier, boulanger, pâtissier, tailleur de pierre, maçon, charpentier, vigneron, tonnelier, jardinier paysagiste, maréchal-ferrant, menuisier, ébéniste, tapissier, maroquinier, etc…

Les premières sociétés de Compagnons (en termes généraux) ont participé à la construction des cathédrales, mais également à la construction de la Tour Eiffel. Certains Compagnons d'alors quittent leur maître et partent sur les routes de France. Petit à petit ces compagnons s’organisent et forment des associations dites "sociétés compagnonniques" où l’on travaille les métiers du bois, de la pierre, et du feu. Des auberges et des relais qui accueillent les Compagnons s’ouvrent un peu partout, et sont tenus par des femmes nommées « Mère ». Les Compagnons assurent l’accueil, l’embauche et donnent des cours du soir à tous ses membres qui effectuent le Tour de France. C’est une sorte de contre-pouvoir face à certains patrons. Certains considèrent ces sociétés comme les ancêtres des syndicats.

De nos jours le Compagnonnage transmet son savoir faire, et assure une formation professionnelle des jeunes. Il y a trois mouvements du Compagnonnage d'aujourd'hui en France : L'Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis, La Fédération Compagnonnique et l'Association Ouvrière des Compagnons du Devoir.

Bon ! Ce texte me paraît un peu trop didactique et fait penser à une publicité pour le Compagnonnage, mais j’ai un peu copié les informations sur le site « paris.compagnonsdutourdefrance.org », car je ne savais pas comment expliquer tout cela…..

Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement

La rue des Barres.

Cette très vieille rue existait déjà en 1250. Elle devrait son nom à l'ancien Moulin des Barres, sur la Seine puis plus tard, ruelle des Moulins du Temple et rue du Chevet Saint-Gervais. Elle se trouve sur l’arrière de l’église Saint Gervais, le chevet de l’église.

Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement

Le café Louis-Philippe

Le propriétaire de ce café ne s’appelle pas Louis-Philippe, mais se trouve dans le prolongement du Pont Louis-Philippe qui traverse la Seine vers l’Ile Saint-Louis, à l’angle du quai de l'Hôtel de Ville et de la rue du Pont Louis-Philippe.

Dans la salle au décor datant de 1810, une des scènes du film « La Neuvième Porte » réalisé par Roman Polanski en 1999 avec Johnny Depp y a été tournée.

 

Paris – 4ème arrondissement

Paris – 4ème arrondissement – Papier +

Au 9 Rue du Pont Louis-Philippe, se trouve un papetier appelé « PAPIER + »

Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement

Publié dans PARIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article