Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Publié le par Bernard K

Sainte Elisabeth de Hongrie

Avant de vous montrer l’église, quelques mots sur Elisabeth de Hongrie.

Elisabeth de Hongrie est née en 1207. Elle était le troisième enfant du roi André II de Hongrie (1177-1235). A l’âge de quatre ans elle quitte la Hongrie pour aller se fiancer en Thuringe (dans le centre de l’actuelle Allemagne).

Après la mort de son fiancé le Landgrave (Comte) Hermann Ier en 1217, elle se marie en 1221 au landgrave Louis IV de Thuringe. Les deux époux menèrent une vie pieuse. Charité envers les pauvres et les malades.

Le landgrave Louis IV de Thuringe mourut à Brindisi, en Italie, lors d’une épidémie qui sévit avant l’embarquement des croisés vers la Terre Sainte. Elle fut alors chassée de la cour par la famille qui lui prit sa dot et lui retira l’usufruit de ses possessions. Elle mena pendant quelques temps une vie précaire. Au retour des croisés qui ramenaient en Thuringe les ossements de son mari, elle obtint la restitution de ses biens.

Elle renonça au monde, distribua ses biens aux pauvres et nécessiteux et fit construire un hôpital dédié à Saint François d’Assise, et mena une fin de vie dans la plus profonde pauvreté et humilité.

Elle mourut à l’âge de vingt-quatre ans, en 1231

Elisabeth fut canonisée en 1235.

Ces informations sur Sainte Elisabeth proviennent du site internet de l’église www.sainteelisabethdehongrie.com/

Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

L’histoire de cette église située au 195 de la rue du Temple, non loin de la Place de la République, commence en 1615 lorsque les Dames de Sainte-Élisabeth s’installent dans une maison dans le quartier du Temple. Les religieuses vivent selon les règles instituées par Saint François d’Assise.

En 1628 la reine Marie de Médicis, la reine veuve du roi Henri IV, pose la première pierre de leur couvent. La communauté religieuse s’y installe en 1631. La reine avait demandé à ce que des litanies soient dites à son intention le samedi et le 14 mai date anniversaire du décès du roi Henri IV.

Le 14 juillet 1646 la reine Anne d’Autriche (veuve du roi Louis XIII, régente) préside la Dédicace de l’église sous le vocable de « Notre-Dame de Pitié et sainte Élisabeth de Hongrie »

Les Dames de Sainte-Élisabeth resteront dans leur couvent jusqu’à la Révolution. Elles en sont expulsées en aout 1792.

La chapelle du couvent devient alors un dépôt de farine appelé le Magasin Elisabeth.

En 1802 un décret du consulat en fait l’église paroissiale Sainte-Élisabeth Notre-Dame-de-Pitié.

Le couvent est vendu puis rasé.

En 1815 l’Ordre de Malte vient pour la première fois à Sainte-Élisabeth pour y assister à une messe.

L’église deviendra ainsi église conventuelle de l'Ordre de Malte.

L’ordre de Malte a pour « vocation d’apporter une aide aux populations affectées par la maladie, le handicap, la dépendance, les conflits, les catastrophes naturelles et toute autre détresse. L’Ordre de Malte France protège la vie, de son origine jusqu’à sa fin naturelle. Il intervient également dans le cadre d’opérations de sécurité civile, d’actions de solidarité et d’aide aux migrants » (article 1 des statuts de l’Ordre de Malte). L’ordre de Malte qui a pris la suite de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, appelé aussi ordre des Hospitaliers, était un ordre religieux catholique hospitalier et militaire créés lors des croisades. Il a pris le nom de Malte lorsque après la chute de Saint Jean d’Acre en 1291, l’ordre s’est établi à Chypre d’abord puis à Rhodes et enfin à Malte en 1530.

C’est cette église qui est aujourd’hui l’église paroissiale Sainte-Élisabeth-de-Hongrie.

L’église accueille également la mission catholique chinoise de Paris.

Sainte Élisabeth de Hongrie et de Thuringe (1207-1231) est la première patronne de la paroisse.

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

La façade de l’église qui donne sur la rue du Temple est d’origine.

L’église est orientée est-ouest.

 

Le drapeau rouge portant la croix blanche à huit pointes, que l’on peut voir sur certaines photos de la façade ou dans l’église, est le drapeau des activités de l’Ordre de Malte.

Sur la façade la statue de sainte Élisabeth

Sur la façade la statue de sainte Élisabeth

En entrant sur la gauche un tableau rappelle que Louis XVI et sa famille ont été prisonniers dans la tour du Temple, non loin de l’église.

«La Tour du Temple» (Les Adieux de Louis XVI à sa famille. 20 Janvier 1793) -  Gustave François (1862-1956)

«La Tour du Temple» (Les Adieux de Louis XVI à sa famille. 20 Janvier 1793) - Gustave François (1862-1956)

Le Baptistère

Le Baptistère

Saint Pierre et Saint Paul

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Saint Joseph

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Saint Jean l'Evangéliste

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

La Piéta

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

La chapelle de la Vierge

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Au fond de la chapelle de la Vierge «Élisabeth déposant sa couronne au pied de l'image de notre Seigneur» par Merry-Joseph Blondel (1781-1853)

Statue de sainte Élisabeth date du milieu du 19ème siècle

Statue de sainte Élisabeth date du milieu du 19ème siècle

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Le déambulatoire

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Le déambulatoire en hémicycle est décoré de cent bas-reliefs du début du XVIIe siècle, de facture flamande. Ils illustrent des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Cet ensemble se trouvait dans l'abbaye Saint-Vaast à Arras et y décorait les stalles. Il a été placé dans le déambulatoire de l'église en 1845.

Hélas l’obscurité qui règne à cet endroit ne m’a pas permis de faire de photos correctes de ces bas-reliefs.

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Le chœur de l'église

Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
Paris - 3ème arrondissement - Eglise Sainte-Élisabeth-de-Hongrie

Publié dans PARIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article