FIAC 2017 – Hors les Murs – Jardin des Tuileries (4ème partie)

Publié le par Bernard K

FIAC

Hors les Murs

 

 

 

 

Jardin des Tuileries

Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm
Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire  - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm

Les statues meurent aussi, 2017 Stefan Rinck Pierre calcaire - 250 x 145 x 140 cm ; 260 x 145 x 140 cm ; 265 x 145 x 140 cm

« Stefan Rinck est né en 1973 à Hambourg. Il vit et travaille à Berlin.

Ces figures de pierre composent une population bigarrée, d'animaux, chimères ou monstres. Costumés, masqués, nommés d'après des héros de la mythologie, ils composent une assemblée de non-humains discordante venant d'un autre monde, d'un imaginaire archaïque, tissé de mythes et de légendes. À travers cette faune, l'artiste explore une verve comique, réaliste et fantastique, et revivifie l'iconographie avec une pratique du Moyen-Âge : la sculpture par taille directe. Ces rocs taillés se dressent avec fierté : îlots verticaux, fidèles au bloc natif dont ils sont extraits, ils s'imposent par une présence immédiate. Avec ses sculptures frôlant les trois mètres, Stefan Rinck relève ici le défi de la monumentalité du Jardin des Tuileries. »

FIAC/Hors les Murs

 

« Trop mignon ! » a déclaré une promeneuse.

 

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans MUSEES EXPOSITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article