Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec ailleurs

Bretagne – Avis de Coup de Vent

Publié le par Bernard K

Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent
Bretagne – Avis de Coup de Vent

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Bretagne - Au Pays du Vent.

Publié le par Bernard K

Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.
Bretagne - Au Pays du Vent.

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Finistère - Les Abers

Publié le par Bernard K

 

 

 Les Abers

Aber : Mot celte signifiant embouchure. En Bretagne, partie aval de petites rivières dont les vallées ont été ennoyées par un relèvement récent du niveau de la mer.

Dictionnaire Larousse

Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers

Ria : Partie inférieure d’une vallée ou d’un système de vallées, profondément envahie par la mer lors de la transgression flandrienne.

Dictionnaire Larousse

Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers

En fait c’est la même chose. Mais le mot «ria» est utilisé en géographie, tandis que le mot «aber» n’est employé qu’en Bretagne.

Parmi les abers les plus célèbres en Bretagne : l’Aber Wrac’h, l’Aber Benoit et l’Aber Ildut tous les trois situés dans le Finistère à l’ouest et nord-ouest de Brest.

Voici en photos l l’Aber Wrac’h et l’Aber Benoit.

Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers
Finistère - Les Abers

Photos  © Bernard-K.Project

 

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Finistère - Phares de l’Ile Vierge.

Publié le par Bernard K

L’ile Vierge est situé à moins de 2 kilomètres de la côte au nord de l’Aber Wrac’h.

Finistère - Phares de l’Ile Vierge.
Finistère - Phares de l’Ile Vierge.

Au XVème siècle des moines y fondèrent un couvent, avant de revenir sur le continent une soixantaine d’années plus tard.

Le premier phare (toujours présent) est haut de 33 mètres et la portée de son feu est de 14 miles (environ 26 kilomètres). Commencé en 1842 il a été mis en service en 1845 pour signaler avec le phare de l’Ile Wrac’h et le feu du clocher de Plouguerneau l’entrée de l’Aber Wrac’h.

Finistère - Phares de l’Ile Vierge.

L’autre phare est haut de 82.5 mètres et la portée de son feu est de 27 miles soit 50 kilomètres. Il est le plus haut phare d’Europe. Sa construction commence en 1897 et s’achevé en 1902. Il n’y a plus de gardien depuis 2010.

Finistère - Phares de l’Ile Vierge.

Visible de loin lorsque l’on se promène à terre le long de la côte, que l’on marche sur le GR34. Il nous a souvent accompagné lors de nos balades.

Finistère - Phares de l’Ile Vierge.
Finistère - Phares de l’Ile Vierge.
Finistère - Phares de l’Ile Vierge.

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Finistère – Portsall –

Publié le par Bernard K

Ancre de l’Amoco-Cadiz
Ancre de l’Amoco-Cadiz

Ancre de l’Amoco-Cadiz

A Portsall sur la commune de Ploudalmézeau à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Brest.  

L’ancre, dont il manque les deux pattes, appartenait au pétrolier Amoco-Cadiz.

La société Amoco Corporation était une entreprise américaine pétrolière et chimique. Elle fut rachetée en 1998 par la société British Petroleum.

Le jeudi 16 mars 1978 par un vent très violent et de très hautes vagues le pétrolier Amoco-Cadiz (battant pavillon libérien) long de 334 mètres transportant 220 000 tonnes de pétrole brut longeait les côtes bretonnes lorsqu’à 9h45 au large de l’ile d’Ouessant une avarie de barre est constatée. Le navire dérive vers la côte. Le capitaine alerte d’abord les navires sur zone puis le Conquet-Radio. Un remorqueur est sur zone.

A cette époque pour qu’un navire soit pris en charge par un remorqueur le coût de l’opération était discuté entre la société de remorquage l’armateur et les assurances. Donc il y avait une perte de temps importante.

Vers 13h00 une première amarre est lancée mais elle casse. A ce moment-là les accords pour le remorquage n’ont toujours pas aboutis. Le contrat ne sera accepté que vers 16h00.

Le vent violent fait dériver le navire vers les côtes bretonnes. Après plusieurs tentatives une nouvelle remorque est passée. Mais il est trop tard. Vers 22h00 le pétrolier s’échoue sur les roches de Portsall. Puis se casse.  

 

La plus grande marée noire commence. En quinze jours les 220 000 tonnes souillent 340 kilomètres de côtes. 100000 tonnes de pétrole de sable et de déchets ramassés On évalue la mort de 40000 oiseaux. 6400 tonnes d’huitres détruites. Les champs d’algues laminaires détruits. 1300 pécheurs sont touchés. Une saison touristique bien sûr catastrophique. Les scientifiques ont estimés qu’il a fallu 6 à 7 ans pour que la faune et la flore marine retrouvent leur équilibre d’avant la catastrophe.

Suite à cette marée noire les choses vont changer. Un «rail » de navigation est créé pour les navires transportant des matières dangereuses. Le CROSS Corsen (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage situé à la pointe Corsen) est mis en place et est chargé de la surveillance de la navigation dans cette zone. Mise en place de nouvelles procédures de remorquage et d’assistance aux bateaux en détresse. Un remorqueur de haute mer « Abeille Flandre » (remplacé depuis par l’ « Abeille Bourbon ») basé à Brest est affrété par la Marine Nationale. Mise en place d’un plan Polmar.

14 années de procédure judiciaires seront nécessaire pour que le la justice américaine accorde  une indemnité de 1257 millions de francs (193 millions d’euros)  aux communes réunies en syndicat et à l’Etat, environ la moitié des  préjudices estimés.

Photo de l’épave - journal Ouest-France

Photo de l’épave - journal Ouest-France

Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –

 Septembre 2017.

Ce jour-là il pleuvait, il y avait du vent.

Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –
Finistère – Portsall –

Photos  © Bernard-K.Project (sauf indications)

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Finistère nord - pêle-mêle

Publié le par Bernard K

Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle
Finistère nord - pêle-mêle

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Obernai – Bas-Rhin – Alsace

Publié le par Bernard K

Obernai – Bas-Rhin – Alsace

Obernai est une petite ville de 10000 habitants située dans le Bas-Rhin. Elle est à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg, au pied du Mont Sainte-Odile.

Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace

En se promenant dans le centre-ville nous avons pu admirer les anciennes maisons colorées à colombages typiquement alsaciennes encore bien conservées.

Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace

Voici ce qu’en dit le site tourisme-obernai.f:

« Carrefour romain, puis villa royale mérovingienne, « Ehenheim » est citée pour la première fois en 778, et nommée Oberehnheim en 1242 pour se distinguer de Niederehnheim (Niedernai).

On suppose que la ville était la propriété des Ducs d’Alsace puis des monastères de Hohenbourg (actuel Mont Sainte-Odile) et de Niedermunster, les deux couvents fondés par Sainte Odile et son père.

Vers 1240, Obernai s’affranchit de la tutelle monastique pour accéder, avec l’appui des Hohenstaufen, au rang de ville : ce qui lui permet d’ériger des fortifications, d’être dotée d’une organisation judiciaire et fiscale propre, et de tenir un marché et des foires. En 1354, Obernai et les neuf autres villes impériales d’Alsace, Wissembourg, Haguenau, Rosheim, Sélestat, Kaysersberg, Colmar, Turckheim, Munster et Mulhouse, s’associent pour fonder la Décapole. L’organisation municipale se met en place avec deux priorités : affranchir la ville de l’autorité du prévôt (délégué de l’Empereur) et neutraliser l’influence des nombreux nobles de la cité.

Le XVIe siècle marque l’âge d’or de l’essor obernois. L’artisanat et la viticulture (exportation) se révèlent prospères.

La Renaissance laissera son empreinte architecturale entre autres sur l’Hôtel de Ville (1523 et 1610), la Halle aux Blés (1554), le Beffroi — Kapellturm et le Puits à Six Seaux (1579).

Alors que la guerre de Trente Ans (1618-1648) ravage la région, la ville est occupée et rançonnée. Suite aux traités de Westphalie (1648), Louis XIV annexe les dix villes de la Décapole à la Couronne de France en 1679. Obernai devient ville royale et perd son autonomie.

Le XVIIIe siècle sera à nouveau une période prospère. Obernai compte 306 Maîtres-Artisans de 35 métiers différents pour une population de 5000 habitants.

Après la Révolution, l’histoire d’Obernai se confond avec celle de l’Alsace.

Au cours du XIXe siècle, le paysage urbain connaît des transformations décisives : les portes de la ville sont détruites, les routes et le chemin de fer se développent.

Obernai est annexée à l’Allemagne en 1871.

Le tournant du XXe siècle est marqué par une nouvelle période de modernisation.»

Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
L'Eglise Saints-Pierre-et-Paul

L'Eglise Saints-Pierre-et-Paul

Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace
Obernai – Bas-Rhin – Alsace

Obernai est considéré comme une des étapes indispensables sur la route des vins.

Mais également de la bière puisque les Brasseries Kronenbourg y ont implanté en 1966 un site brassicole.

Photos © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

Les Cigognes Alsaciennes

Publié le par Bernard K

Les Cigognes Alsaciennes

Nous logions dans un gite situé dans un petit village à la limite du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, où il y avait une dizaine de nids de cigognes. Tous les jours nous pouvions voir ces oiseaux planer au-dessus de nous, parfois même assez bas, à la recherche de quelque nourriture.

Les Cigognes AlsaciennesLes Cigognes Alsaciennes
Les Cigognes Alsaciennes

La cigogne, la cigogne blanche, est le symbole de l’Alsace. Elles sont appelées cigognes blanches car leur plumage est blanc, sauf le bout des ailes qui est noir.

Les Cigognes Alsaciennes
Les Cigognes Alsaciennes

Il y a 6 genres et 19 espèces de cigognes. Les cigognes que nous avons pu admirer sont de l’ordre des Ciconiiformes, de la famille des Ciconiidés, du genre Ciconia, et de l’espèce Ciconia. Le nom savant des cigognes blanches est Ciconia ciconia.

Les Cigognes Alsaciennes

Les cigognes peuvent vivre entre 20 et 25 ans. Elles peuvent peser environ 3 kilos. L’envergure de leurs ailes est d’environ 1.50 mètre.

Les Cigognes Alsaciennes
Les Cigognes Alsaciennes

Souvent nous entendions le claquement, ou claquettement de ces oiseaux.

Les cigognes se nourrissent de petits rongeurs tel que mulots ou campagnols, de taupes, de musaraignes, de vers de terre et de batraciens, de petits poissons également. Ce sont des oiseaux exclusivement carnivores.

Les Cigognes Alsaciennes

Lorsque l’automne arrive, elles migrent vers l’Afrique. Les cigognes de nos contrées (Alsace ou Suisse) passent par l’Espagne et le Détroit de Gibraltar. En effet elles utilisent les courants d'air ascendants, courants d’air inexistant au-dessus de la mer. Elles peuvent parcourir chaque jour entre 200 et 400 kms se posant le soir pour se reposer et se nourrir.

Leurs nids sont installés en hauteur sur des toits, des clochers ou des pylônes. Ces oiseaux un peu lourds se « jettent » de leurs nids pour s’envoler.

Les Cigognes Alsaciennes

Les cigognes pondent entre 3 et 5 œufs.

Les Cigognes Alsaciennes

La cigogne revient de loin, si l’on peut dire. C’est une espèce protégée. En 1974 il n’y avait plus que 11 couples en France : neuf couples en Alsace, un couple en Ille-et-Vilaine et un couple dans la Manche. La réintroduction de ces oiseaux en France s’est faite grâce à des associations, dont la Ligue pour la Protection des Oiseaux, avec l’aide d’EDF et d’ERDF pour sécuriser les installations électriques, et des pompiers pour installer les nids.

Les Cigognes Alsaciennes
Les Cigognes Alsaciennes

De nos jours il y aurait environ 800 couples en Alsace. La Charente Maritime aurait environ 450 couples. Ces chiffres ne correspondent pas tous selon les différents articles que j’ai trouvé sur internet. Même pour les cigognes il y a bataille de chiffre : « manifestation de 5 millions selon les syndicats ; 1000 manifestants selon la police ».

Les Cigognes Alsaciennes

Pour finir, il semble que contrairement à la légende, cet oiseau de bon augure, n’apporte pas les bébés.

Les Cigognes Alsaciennes

Photos © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

L'Alsace

Publié le par Bernard K

En attendant de vous proposer quelques plus longs articles, voici déjà un petit choix de photos.

L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace
L'Alsace

Photos © Bernard-K.Project

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

En ce Vendredi Saint

Publié le par Bernard K

La "Pietà" de Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange. Basilique Saint Pierre de Rome

En ce Vendredi Saint

Publié dans AILLEURS

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>