Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

60 articles avec paris

Paris, Place de la Concorde

Publié le par Bernard K

Place de la Concorde – estampe (milieu du 19ème siècle) - Bayot, Adolphe-Jean-Baptiste - (Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France)

Place de la Concorde – estampe (milieu du 19ème siècle) - Bayot, Adolphe-Jean-Baptiste - (Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France)

25/5/24, place de la Concorde - photographie de presse - Agence Rol - 1924 - (Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France)

25/5/24, place de la Concorde - photographie de presse - Agence Rol - 1924 - (Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France)

Paris. Place de la Concorde photographie de Gustave Le Gray (photo prise vers 1859)  - (source Ville de Paris / BHVP / Roger-Viollet)

Paris. Place de la Concorde photographie de Gustave Le Gray (photo prise vers 1859) - (source Ville de Paris / BHVP / Roger-Viollet)

Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde

 

Finalement la place n’a pas beaucoup changée.

Photos  © Bernard-K.Project (sauf indication  contraire)

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.

Publié le par Bernard K

Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.

Les huit édifices qui entourent la place sont les statues représentant les grandes villes de France : Rouen, Brest, Nantes, Bordeaux (à l’ouest), Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille (à l’est).

Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.

Il fut dit que la statue de Strasbourg avait les traits de Juliette Drouet, qui était la maitresse du sculpteur James Pradier qui fit la statue, et surtout qui fut la maitresse de Victor Hugo : la « « Juju » de son « Totor ». Elle accompagna son célèbre amant lors de son exil à Guernesey, et sa maison était visible de Hauteville House la maison achetée par Victor Hugo. La maison de Hugo, de nos jours Musée Victor Hugo, est propriété de la Ville de Paris depuis 1927. La liaison de Victor et Juliette dura près de cinquante ans.

Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.
Paris, Place de la Concorde – Les grandes villes de France.

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Paris, Place de la Concorde.

Publié le par Bernard K

L’art de rater une photo !  L’Arc de Triomphe est derrière les autocars

L’art de rater une photo ! L’Arc de Triomphe est derrière les autocars

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Paris, Place de la Concorde

Publié le par Bernard K

Entre quelques rayons de pluie, j’ai profité d’une averse de soleil pour aller me promener et faire des photos place de la Concorde et dans le jardin des Tuileries.

 

Deux endroits très connus, bien sûr !

Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde

Contrairement à ce que certains pourraient penser, l’obélisque qui trône place de la Concorde n’est pas un vol commis par Bonaparte lors de la campagne d’Egypte (1798 – 1799 – 1801), mais non pour une fois il n’y est pour rien. L’obélisque est un cadeau du vice-roi d’Egypte Méhémet-Ali à la France en 1830.

 

L’obélisque de Louxor est haut de 22.86 mètres et pèse 230 tonnes. A sa base on peut voir les dessins qui expliquent son transport. Au Musée National de la Marine (actuellement fermé pour rénovation) des maquettes montraient l’embarquement de l’obélisque dans le « Louxor » le bateau de transport.

 

Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde
Paris, Place de la Concorde

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache

Publié le par Bernard K

Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache
Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache

Notre promenade dans le quartier Saint Germain des Près. Dans ce quartier, sauf l’église Saint Germain des Près, il n’y a pas de monuments remarquables, mais nous nous baladons dans des rues agréables. Certaines très animées, d’autres calmes. Des rues où se succèdent de très nombreuses  galeries d’art. Où subsistent encore quelques librairies. Des restaurants sont dans les parties proches du boulevard Saint-Germain.

Un médaillon de Laurent Prache orne le mur au fond du jardin

Un médaillon de Laurent Prache orne le mur au fond du jardin

Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache

Nous sommes accueilli par le buste d’une femme, il s’agit de Dora Maar (Henriette Theodora Markovitch, 1907 -1997) photographe et peintre, maitresse et muse de Pablo Picasso. Cette œuvre appelée « La Poésie » a été sculptée et offerte par le peintre en 1959 à la Ville de Paris en hommage à son ami le poète Guillaume Apollinaire (1880 – 1918) qui habitait au 202 boulevard Saint Germain. La statue en bronze de 80 kilos a été volée en 1999, et retrouvée des mois plus tard et remise à sa place en 2001. De l’autre côté de la rue Bonaparte se trouve la rue Guillaume Apollinaire. C’est en 1951 que la rue était la partie ouest de le rue de l’Abbaye fut renommée.

La rencontre Picasso - Apollinaire se fit en 1905 dans un café dans le quartier de Saint-Lazare. Picasso a vingt-trois ans, Apollinaire vingt-quatre ans. Une amitié très forte les lie très vite. Picasso était dans sa « période rose ». Les couleurs sont dans les tons orange et rose, en opposition à la « période bleue » précédente où les teintes étaient plus sombres plus froides. Apollinaire de son vrai nom Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, travaillait dans des organismes boursiers et collaborait à plusieurs revues.  Il avait déjà publié des poèmes.

Apollinaire fut l’un des témoins de Picasso pour son mariage avec Olga Khokhlova. Et Picasso fut le témoin d’Apollinaire en 1918 lors de son mariage avec Amélia Emma Louise Kolb (dit Jacqueline).

Apollinaire est mort le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole. Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.

En 1921 ces amis forment un comité pour faire un monument funéraire sur sa tombe. Picasso devait faire ce monument. En 1927 et 1928 Picasso propose deux projets qui ne seront pas retenus. Puis exécute quatre constructions qui seront également refusée. C’est finalement le peintre Serge Ferat qui dessinera le monument.

La liaison Dora Maar Picasso dura de 1935 à 1944. Elle photographia les différentes étapes du tableau Guernica peint en mai-juin 1937 pour dénoncer le bombardement de la ville de Guernica dans le pays basque espagnol le 26 avril 1937  par l’aviation allemande et italienne à la demande des nationalistes espagnols (franquistes). Lorsqu’ils se rencontrèrent Picasso avait 54 ans et Dora Maar 28 ans.

Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache
Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache

 Des vestiges de l’ancienne abbaye décorent le square.

Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache
Quartier Saint Germain des Près - Square Laurent-Prache

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

A la découverte des rues du quartier Saint Germain des Près

Publié le par Bernard K

Notre promenade dans le quartier Saint Germain des Près. Dans ce quartier, sauf l’église Saint Germain des Près, il n’y a pas de monuments remarquables, mais nous nous baladons dans des rues agréables. Certaines très animées, d’autres calmes. Des rues où se succèdent de très nombreuses  galeries d’art. Où subsistent encore quelques librairies. Des restaurants sont dans les parties proches du boulevard Saint-Germain.

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Mois d’août à Paris

Publié le par Bernard K

Paris  12 août 2017 – 20 h 46.

«  C’est quand l’été ? »

Mois d’août à Paris
Mois d’août à Paris
Mois d’août à Paris

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Eglise Saint Germain des Près.

Publié le par Bernard K

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.

L’église est inscrite sur la liste des Monuments Historiques depuis 1862.

 

L’église faisait partie du monastère  de Saint Germain des Près qui fut fondé en 548. Dès le VIIIème siècle le nom de Saint Germain est donné. L’abbaye vivait selon la règle de Saint Benoit.

L’abbaye était abbaye royale et fut le lieu d’inhumations de rois et reines avant que l’abbaye de Saint Denis devienne sépulture royale. Il ne reste rien de ces tombes royales.

La première église abbatiale est consacrée le 23 avril 558 à la Sainte-Croix et à saint-Vincent-de-Saragosse. Elle est considérée comme la plus ancienne église de Paris.

La légende aurait dit que dès la présence romaine l’endroit aurait servi de lieu de culte. Mais la même chose est racontée pour de nombreuses églises sans que cela soit vraiment authentifié.

Comme de nombreuses églises, elle fut plusieurs fois détruite (lors d’invasions), et  reconstruite, transformée (selon les différents courants architecturaux). La nef est d’art roman, tandis que le chœur est gothique.

Eglise Saint Germain des Près.

Le clocher-porche est le plus vieux clocher de Paris, commencé en 990 il a été achevé en 1170. A cette époque, il comportait un avant-porche qui fut détruit par une tempête et reconstruit en 1604. Des statues représentant peut-être des rois mérovingiens ont été détruites à la Révolution.

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.

L’église lorsque je l’ai visitée était en travaux. C’’est ce grand coffrage blanc  entre la nef et le chœur, que l’on peut voir sur les photos.

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.

Les décorations datent du XIXème siècle, entre 1842 et 1848 pour le chœur et entre 1856 et 1863 pour la nef. C’est l’architecte Victor Baltard qui fut chargé de la restauration et qui confia les travaux de décorations à différents peintres. C’est ce même Victor Baltard qui conçut les douze pavillons des Halles de Paris et dont il ne reste de nos jours que le pavillon numéro 8 « des œufs et volailles » reconstruit à Nogent sur Marne dans la région Parisienne.

Ce qui est remarquable ce sont les chapiteaux des colonnes colorés et dorés, le plafond peint, les murs de la nef et du chœur décorés de fresques.

Le chœur actuel construit au milieu du XIIe siècle dans le style gothique primitif est l'un des premiers édifices gothiques français et dans le monde.

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Mausolée de Guillaume Douglas (1552 – 1611), noble écossais  exilé en France, protestant reconverti au catholicisme.
Mausolée de Guillaume Douglas (1552 – 1611), noble écossais  exilé en France, protestant reconverti au catholicisme.

Mausolée de Guillaume Douglas (1552 – 1611), noble écossais exilé en France, protestant reconverti au catholicisme.

Monument pour Jacques Douglas  (petit-fils du précédent) qui fut au service du roi Louis XIII

Monument pour Jacques Douglas (petit-fils du précédent) qui fut au service du roi Louis XIII

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Chapelle de la Vierge

Chapelle de la Vierge

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
«Notre-Dame de la Consolation»  (cette statue proviendrait de la cathédrale Notre Dame de Paris)

«Notre-Dame de la Consolation» (cette statue proviendrait de la cathédrale Notre Dame de Paris)

Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.
Eglise Saint Germain des Près.

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Invader

Publié le par Bernard K

Connaissez-vous les « Invaders » ? Les « Invaders » - sont des petits bonhommes en mosaïque inspirés du jeu vidéo « Sapce Invaders » des années 1970, et également d’autres jeux vidéo, et sont posés par l’artiste de street art Invader sur de nombreux murs de Paris, et d’autres villes en France, en Europe et dans le monde.

Mais depuis quelques jours une dizaine de ces « invaders » ont été volés en plein jour par des escrocs se faisant passer pour des agents municipaux de la Ville de Paris. Ce sont des fans de ces mosaïques qui choqués se sont plaints des méthodes de la ville. Des photos de ces hommes circulent maintenant sur les réseaux sociaux. Selon certaines versions ils circuleraient en Mercedes. L’attachée de presse de la Ville a rappelé que la Ville de Paris ne voulaient pas supprimer ces œuvres de la capitale, que les agents susceptibles de faire ce travail avaient un uniforme reconnaissable, que ceux photographiés ne prenaient aucune mesure de sécurité et surtout ne roulaient pas en Mercedes. 

La Mairie de Paris a annoncé, vendredi 4 août, qu’elle allait porter plainte pour « usurpation de fonctions »,

Invader
Invader
Invader
Invader
Invader
Invader
Invader

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Publié le par Bernard K

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Le nom  de Saint Germain des Près est assez connu. Il évoque un lieu intellectuel et culturel, un peu snob, mais également un lieu touristique. (Juste en face de l’église Saint Germain des Prés se trouve un magasin de luxe dont les initiales sont LV).

 

Le quartier est situé dans le 6ème arrondissement de  Paris. Sur la rive gauche de la Seine. C’est également le 24ème quartier administratif de Paris.

Petite définition : "Le quartier administratif constitue le niveau le plus fin de l'administration publique à Paris. Le quartier administratif contient un poste de police. Chaque arrondissement parisien compte 4 quartiers administratifs". Il y a donc à Paris 80 quartiers administratifs.

 

Le quartier de Saint Germain des Près est délimité par la rue des Saints Pères, une petite partie du quai Voltaire (le long de la Seine), la rue de Seine, une toute petite partie du boulevard Saint-Germain, la rue du Four et la rue de Sèvres.

Le nom vient de l’Abbaye de Saint Germain des Près consacrée en 558. C’était une abbaye bénédictine. Une abbaye royale qui servit de lieu de nécropole royale jusqu’à la construction de la basilique Saint-Denis. « Les Près » car l’abbaye se trouvait hors des murs d’enceinte de Paris, dans les champs et les près.

Le quartier est traversé par le célèbre boulevard Saint-Germain qui part de la Seine pour arriver à la Seine 3150 mètres plus loin. Le boulevard commence à l’est face au Pont Sully rue des Fossés Saint-Bernard - quai de la Tournelle face à l’Ile Saint Louis. Il traverse le 5ème arrondissement, le 6ème arrondissement et le 7ème arrondissement pour finir à l’ouest rue Aristide Briand - quai Anatole France à côté du Palais Bourbon Assemblée Nationale.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Le quartier fut au 20ème  siècle un haut lieu culturel de la capitale. De nombreuses librairies et maisons d’éditions littéraires s’y étaient installées.

Le café  de Flore et le café des Deux-Magots attirèrent peintres, acteurs, et écrivains, chanteurs  et cinéaste. Dans la première moitié du 20ème siècle les cafés  furent fréquentés par Guillaume Apollinaire, André Breton, Louis Aragon, André Malraux, , Giacometti, Picasso, Marcel Carné, Jacques et Pierre Prévert.  Après la Deuxième Guerre Mondiale  Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir firent du café de Flore leur « quartier général ». Ernest Hemingway, Truman Capote, Lawrence Durrell, Boris Vian, Juliette Gréco ont fréquentés ces lieux.

Le quartier a été également dans les années 50 un haut lieu du jazz. Le jazz était joué dans les caves des cafés. Parmi les musiciens Boris Vian l’écrivain auteur de «J’irais cracher sur vos Tombes «  et de « L’Ecume des Jours » ou le guitariste Django Reinhardt. Plus tard des musiciens américains vinrent jouer dans ces clubs : Duke Ellington, Lester Young, Art Blakey et bien Miles Davis qui rencontra la chanteuse Juliette Gréco.  Bertrand Tavernier dans son beau film « Autour de Minuit » racontait la vie de ces jazzmen et jazzwomen américains venus jouer leur musique à Paris.

Tous ces noms ne doivent rien signifier aux plus jeunes d’entre vous.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

L’Abbaye de Saint-Germain possédait un vaste domaine agricole à l’intérieur de son enceinte. Autour d’elle se développa un bourg à partir du 11ème siècle. Au 14ème  siècle des hôtels particuliers s’installèrent aux alentours. Le bourg avait sa foire annuelle. Le bourg devint un foyer intellectuel, culturel, artistique et économique. Au 17ème siècle une partie des murailles de l’abbaye furent détruites, des maisons furent construites, de nouvelles rues apparurent.

A la Révolution l’église est fermée, les moines sont expulsés.

De nouvelles rues sont percées.

Plus tard, le projet haussmannien ouvre deux axes le boulevard Saint Germain et la rue de Rennes.

La rue Bonaparte traverse le quartier du nord au sud.

Hypocrisie : alors que de très nombreux lieux à Paris rappellent Napoléon, il n’y a dans la capitale aucune rue à son nom. (Certes il y a la rue Bonaparte, mais c’est Napoléon Bonaparte et non l’empereur). Nous avons autour de Paris les boulevards des Maréchaux (Soult, Davout, Mortier, Masséna, etc…) ; Napoléon est au sommet de la colonne de la place Vendôme, aux Invalides se trouve son tombeau, l’avenue de la Grande Armée (qui fait le pendant à l’avenue des Champs Elysées), et autour de l’Arc de Triomphe autre symbole napoléonien se trouve les avenues Friedland, de Wagram, de Iéna, et que dire de la gare d’Austerlitz qui commémore la bataille la plus connue de Napoléon le 2 décembre 1805.

Il y a à Paris une rue Jules César qui a conquis toute la Gaule ou presque (sauf « un village peuplé d'irréductibles Gaulois »).

 

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Je vous propose une première promenade autour de la partie nord du quartier : rue de Seine, Quai Malaquais, rue des Saints-Pères et Boulevard Saint-Germain, et pour finir nous visiterons  l’église de Saint Germain des Près

Nous commençons notre promenade rue de Seine. La rue de Seine commence quai Malaquais et finit rue Saint-Sulpice. Mais aujourd’hui nous la descendons du boulevard Saint Germain vers le quai Malaquais. La rue était autrefois sur le chemin dans les fossés de l’enceinte Philippe Auguste et menait à la Seine. Le début de la construction de cette  enceinte Philippe Auguste date de 1190. Les travaux de la partie rive gauche où nous nous trouvons commencèrent en 1200 et s’achevèrent en 1215.

La rue eut plusieurs noms : chemin du Pré aux Clercs, chemin tendant de la Porte de Buci au Pré aux Clercs, chemin de la Porte de Buci à la Seine, chemin du Pilori au Pré aux Clercs. Le nom de rue de Seine lui fut donné en 1489. Elle aurait peut-être aussi eut le nom de rue Dauphine (l’actuelle rue Dauphine se trouve non loin). En 1867 par arrêté préfectoral elle pris le nom de rue du Sénat., avant de retrouver son nom actuel. La rue est longue de 665 mètres.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

En arrivant près de la Seine la rue est dominée, à son intersection avec la rue Mazarine par la coupole de l’Institut de France qui regroupe cinq académies  l'Académie Française, l'Académie des inscriptions et Belles-Lettres, l'Académie des Sciences, l'Académie des Beaux-Arts et l'Académie des Sciences Morales et Politiques.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Un square se trouve à cette intersection. Il s’agit du square Gabriel Pierné. (1890-1898). Gabriel Pierné  (1890-1898) était un organiste, chef d’orchestre et un compositeur aujourd’hui totalement oublié. Une fontaine (1830) imaginée par Evariste Fragonard, fils du peintre Jean-Honoré Fragonard (1732 – 1806) et une statue en bronze de Marcello Tommasi « Carolina » datant de 1968 ornent le square.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Nous passons devant le petit square Honoré Champion dans lequel trône une statue de Voltaire. Le square qui rend hommage à l'éditeur Honoré Champion (1846-1913) fut ouvert en 1947. La maison d’édition se trouvait autrefois quai Malaquais et elle est de nos jours située rue Corneille non loin de la rue Racine et de l’Odéon Théâtre de l’Europe.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Le quai Malaquais, autrefois lieu-dit le port Malaquest, puis de la Reine Marguerite (1641) il eut également les noms de de l'Ecorcherie puis de la Sablonnière.  Il prit le nom de Malaquais en 1662. Face au quai sur l’autre rive de la Seine se dresse le Palais Musée du Louvre.

En temps normal une ouverture donne sur l’École nationale supérieure des Beaux- Arts mais des travaux importants empêchent la vue. L’école est l’héritière de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée au XVIIe siècle par Louis XIV.  En France si Napoléon n’est pas intervenu c’est Louis XIV….

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Peu après nous tournons à gauche et nous prenons la rue des Saints-Pères. Le nom est dû à l'ancienne chapelle du Saint-Père (Saint-Pierre), qui faisait autrefois partie de l'hôpital de la Charité et qui a été désaffectée. Comme toutes les vieilles rues de Paris elle eut plusieurs noms : chemin des Vaches, rue de la Maladrerie, rue de l'Hôpital de la Charité, rue de l'Hôtel Dieu de la Charité, chemin du Cimetière-aux-Malades, rue Sanitat, rue des Jacobins Réformés, rue Saint Pierre, rue Saint-Père, rue des Saints-Pères.  

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Dans la perspective de la rue on aperçoit la Tour Montparnasse.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

L’Hôpital de la Charité (qui eut pour nom Hôpital de la Charité de Jean de Dieu, puis Hôpital de l'Unité pendant la Révolution, puis Hôpital des Frères de Saint-Jean-de-Dieu) fut fondé en 1602 ; il fut démoli en 1935-1937 pour être remplacé par la nouvelle école pratique de médicine de la Faculté de Paris. C’est ce grand bâtiment en béton austère triste laid qui longe la rue des Saints-Pères qui ne donne pas envie d’être malade. Le Centre Universitaire des Saints-Pères est un des sites de l’université Paris Descartes, il y a en particulier la Faculté des Sciences Fondamentales et Biomédicales.  

 

 

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Face à la Faculté de Médecine se trouve des locaux de Science Po (la Direction de la Formation Continue et les cours de l'Executive Master "Gestion et politiques de santé" y sont donnés). Comme tout le monde je connais le nom, mais ce que c’est mystère. J’ai donc regardé sur leur site et voilà : « L’objectif de Sciences Po est de délivrer une formation intellectuelle ancrée dans cinq disciplines des sciences sociales : économie, droit, histoire, sociologie, science politique. Avec pour particularité l’approche pluridisciplinaire, et pour finalité la capacité des élèves à mettre en perspective et analyser la complexité. Une qualité indispensable pour évoluer dans des environnements en mouvement constant » (sciencespo.fr).  …. waooh ….

….et ce qu’en dit wikipédia « L'institut d'études politiques de Paris (IEP de Paris), communément désigné par le nom « Sciences Po », est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales et des relations internationales. Des enseignements de droit, de finance, de gestion des ressources humaines, de communication, de marketing, de journalisme, d'urbanisme et d'environnement sont également dispensés. ».

J’y ai relevé quelques noms : Georges Pompidou, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande, Emmanuel Macron, et des premiers ministres et des ministres et des sous ministres, des journalistes, un chanteur, un couturier, des écrivains, mais pas de raton-laveur. Nicolas Sarkozy a aussi fait Science Po mais n’a pas obtenu son diplôme

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Peu après nous arrivons boulevard Saint Germain et tournons à gauche vers l’est.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

 

Nous passons devant le Café de Flore puis les Deux-Magots pour nous arriver devant l’église Saint-Germain des Près.

Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement
Saint Germain des Près – Paris – 6ème arrondissement

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans PARIS

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>